Aller à la recherche

Solidaires ComputaCenter NS

Archives BT Services

Fil des billets

jeudi 8 octobre 2020 11:06

Sous le signe de la ténacité et du pragmatisme

Cette communication sera placée sous le signe de la ténacité et du pragmatisme de notre travail syndical. En effet, contrairement à certaines OS qui ont pour principe de ne jamais aller à l'encontre des projets de la direction, nous n'entendons pas "hypothéquer" l'avenir en imaginant que notre repreneur, Computacenter, serait bien disposé à notre égard pour peu que nous fassions tout ce qu'il demande sans sourciller. Voici donc les sujets pour lesquels nous avons dû engager un rapport de force avec les directions de BT Services et de Computacenter.

Suite à la parution d'une note de service sur le COVID, pour laquelle la DRH rappelait les sanctions prévues en cas de manquement, nous avons cru bon de lui adresser un courrier (cf. pièce jointe). En substance, nous lui avons signalé, qu'au prétexte du COVID, son habitude de licencier plutôt que d'avertir en cas de faute, serait extrêmement malvenue dans cette période de vente. Espérons que notre expérience des sanctions au sein de BT Services nous aura servi une fois de plus...

Pragmatique aussi le courrier adressé à la direction de BT Services mais visant les services de Computacenter (cf. pièce jointe). Nous les sommons de mettre par écrit tous les engagements oraux (principalement de perspectives économiques et commerciales) pris par le Directeur de Computacenter qui a eu le bon gout de quitter le navire juste avant notre arrivée.....Affaire à suivre et à relancer jusqu'à obtention de la demande.....

Nous avons appris lors du dernier CSE ayant pour sujet information/consultation sur les finances 2018-2019 et 2019-2020 (oui 2 années ... cherchez l'erreur) que notre société BT Services avait été dévaluée de 58 millions d'euros, et ce parce que Computacenter considérait sa valorisation trop haute pour la racheter aux conditions financières que nous connaissons tous. Cette découverte inquiétante aurait mérité quelques éclaircissements de la part d'un expert-comptable indépendant qui aurait pu nous renseigner sur les conséquences, dans notre avenir professionnel, de cette pirouette financière. C'était sans compter avec la position de FO (dont les raisons sont présentées plus comme un cadeau au patronat de Computacenter pour le maintenir dans de bonnes dispositions à son égard, qu'à une réelle stratégie syndicale) suivie par la CGC et la CFTC qui ont voté en séance contre cette expertise et qui, de fait, vous ont volé le droit de savoir. Cet incident regrettable désignera de fait les complices syndicaux de cette décision patronale, en cas de difficultés économiques ultérieures.

Nous avons tous été confrontés, durant de longues années aux formations obligatoires BT, parfois en anglais et incompréhensibles, souvent inadaptées à notre activité ou à notre conscience (traitant de lois commerciales anglo-saxonnes, ou nous proposant d'utiliser une porte dérobée pour dénoncer auprès de notre manager un piquet de grève) nous avons également dû réfléchir longuement lors de nos entretiens individuels sur la manière de cocher, tant bien que mal, les cases "valeurs de BT". À ce jour, 3 semaines avant que BT ne nous abandonne définitivement, il nous est remonté que ces formations font encore l'objet de relances hostiles, et que des managers insistent maladroitement pour que notre activité, notre façon de penser, et notre âme toute entière fassent dévotion aux "valeurs de BT". Soyons réalistes, et tournés vers l'avenir, ni ces formations, ni ces valeurs n'auront grâce aux yeux des dirigeants de Computacenter qui ne manqueront pas, dès notre arrivée, de nous imposer les leurs. Nous demandons à la direction de BT de mettre officiellement fin à cette mascarade, et vous prévenons d'ores et déjà que le 15 Octobre l'évènement national "J'aime ma boite" se fera sans nous !

jeudi 10 septembre 2020 15:17

Scoop – information exclusive – indiscrétion

Monsieur LEPINOIS directeur Général de Computacenter France quittera le groupe Computacenter le 1er novembre (soit le jour même où nous devrions rejoindre Computacenter).

Si vous ne savez pas qui est cette personne, c’est celle qui a participé à plusieurs de nos réunions de CSE pour chanter auprès des élus les louanges de Computacenter, qui leur a donné la garantie du maintien des emplois … et qui a sans doute influencé leur avis. C’est encore elle qui s’est présentée à vous lors du « DivestCo All Hands Call » du jeudi 3 septembre pour vous servir la soupe.

Nonobstant le fait qu’il est particulièrement désagréable d’avoir été trompé par quelqu’un qui savait qu’il quittait le navire tout en nous poussant à y monter, la CGT et Solidaires exigent des dirigeants de Computacenter restants qu’ils réitèrent par écrit les garanties qui nous avaient été avancées par Monsieur Lepinois.

Une excellente expertise économique

La CGT et Solidaires remercient le cabinet Boisseau et son équipe pour l'excellent travail qu'ils ont fourni pour produire une expertise pertinente et détaillée sur les perspectives économiques et sociales de la future entité Divestco (qui accueillera les anciens salarie(e)s de BT Services), et qui fait suite à l'avis favorable de l'autorité de la concurrence.

On y apprend notamment, chiffres à l'appui que, d'une part :

Quitter le groupe BT, qui ne fait aucun effort commercial pour la branche services depuis de nombreuses années, est quasi salutaire pour nos emplois. Les dirigeants de Computacenter ont, semble-t-il une certaine estime de nos métiers, et de notre niveau d'expertise.

Mais que, d'autre part :

Computacenter, vendeur historique de matériel, n'a jamais su vendre du service informatique, mais qu'il n'est aucunement question d'embaucher de commerciaux dédiés à cette activité. Une des préoccupations premières de Computacenter est de croitre en vendant ses produits à nos clients historiques. Même si les comptes de Computacenter sont honorables ces dernières années, cette société n’a pas réussi, en quinze ans, à générer une trésorerie cumulée positive, avec pour conséquence des effectifs en décroissance et plusieurs PSE.

En conclusion, le cabinet Boisseau, nous conseille d'être très vigilants et de demander très régulièrement des comptes sur l'activité commerciale, le "pipe" (contrats gagnés/perdus) et les bénéfices / déficits générés par l'activité de services. Les élus CGT et Solidaires ont compris l'enjeu et ne manqueront pas les occasions (Consultation sur les orientations stratégiques, Consultation sur la situation économique, etc.) de faire de nouveau appel à ce cabinet afin de "marquer à la culotte" les dirigeants de Divestco et de Computacenter.

Mutuelle : un accord empoisonné

Après nous avoir caché pendant plus de 2 ans les comptes de la prévoyance, vous avez subit début juillet une augmentation de vos cotisations prévoyance de 40% concoctée unilatéralement par la Direction et son courtier BRH.

Aujourd’hui, vente oblige, la direction, toujours accompagnée de son fameux courtier, nous a convoqué pour nous proposer la scission de l’accord groupe (BT France / BT Services) en deux contrats distincts … Jusque-là rien d’anormal, enfin presque !

En fins limiers nous avons épluché ces nouveaux accords, et nous nous sommes aperçus que, sans aucune négociation possible, ils autorisaient (comme c’était déjà le cas dans l’avenant de 2015 non signé par la CGT et Solidaires) le trio assureur – courtier – direction à augmenter les cotisations comme bon leur semble et sans limite en se passant de l’avis des organisations syndicales.

Nous nous sommes également rendus compte que les différentes augmentations successives, contre lesquelles nous nous étions insurgés avaient été reprises dans ces accords et qu’en signant ce document, nous les avaliserions de fait.

Pour leur part, la CGT et Solidaires ne signeront rien sans une véritable négociation, et une profonde modification des versions qui nous ont été présentées.

mardi 2 juin 2020 15:44

#SadHorizons

Bonjour à toutes et tous,

Lorsqu'une pensée unique, libérale et donc pro patronale gangrène les instances par l'entremise de certains syndicats ... pour les derniers résistants à cette marche forcée, la lutte se complique.

Lors des dernières élections, et au moment de désigner les membres des différentes commissions, nous avions déjà évoqué la mainmise de la coalition CGC CFTC FO sur les instances représentative du personnel (ce qui nous avait obligé moralement à démissionner des postes "d'adjoint-alibis" qu'ils nous avaient laissé).

Maintenant qu'il s'agit d'aider la direction à promouvoir la vente de BT Services à Computacenter, qualifiée de "bonne vente" par le secrétaire du CSE, et donc d'empêcher toute voix discordante syndicale venant de Solidaires ou de la CGT la gestion des moyens octroyés aux membres des instances se fait de plus en plus totalitaire, pour preuves :

  • Tout a été fait (retard d'information, empêchements techniques divers, accord de méthode ... ) pour qu'il ne nous soit pas possible d'aller en justice.
  • Les expertises en cours, aussi bien économiques que sociales, ne laissent (hormis pour le secrétaire du CSE et ses amis) transparaitre aucune information de nature à pouvoir vous informer, nous insurger, et exiger la vérité de la part des directions de BT et Computacenter.

Nous ne connaitrons les conclusions de ces expertise qu'à la veille de rendre un avis, lorsqu'il sera trop tard. C'est ce qui nous arrive, dans le dernier rapport social sur la vente avancé par Technologia :

"La communication des organisations syndicales n'a pas toujours été accompagnée des explications suffisantes et nécessaires pour rassurer les salariés ni améliorer la compréhension du projet. Par exemple la diffusion de l'information du prix de cession à un euro a-t-elle perturbé les salariés. Cette information a accentué chez les salariés un sentiment de dévalorisation "on ne vaut pas grand-chose". La communication syndicale n'a pas permis d'alimenter un processus de réassurance pour les salariés, ni d'améliorer la compréhension du projet."

À les lire, les organisations syndicales dévoilant les vérités cachées par la direction portent donc l'entière responsabilité de l'inquiétude que certain(e)s salarié(e)s pourraient avoir en ce moment (même si cela n'est pas du tout notre retour des salarié(e)s...). Balayées les angoisses du virus et celles de devoir travailler dans des conditions risquées avec une vente à la clé, les syndicalistes irresponsables de Solidaires et de la CGT vont vous déprimer gravement en vous révélant ce que la direction voulait faire en silence pour votre bien et vous éviter l'inquiétude !!

Ces "experts" auraient peut-être dû nous expliquer quelles informations étaient "nécessaires et suffisantes pour rassurer les salarié(e)s" face au mutisme de la direction et au consentement affiché des autres OS. Pas sûrs que nous partagions leurs analyses syndicales....Il est un temps ancien où l'on tuait les messagers porteurs de mauvaises nouvelles mais qui pourtant traduisaient la réalité, cela y ressemble beaucoup....

  • Par ailleurs, l'accès aux avocats du CSE pour vérifier certains points de droit quant aux obligations du cessionnaire, dans le contexte d'une vente à prix de cession négatif, nous a été refusé par un de ces avocats choisis par la coalition CGC CFTC FO et inféodés à son tout puissant secrétaire.
  • L'élection de 3 membres du CSE au comité de suivi des transferts volontaires aurait pu se faire, comme nous l'avions demandé, à la proportionnelle. D'autorité, en accord entre la direction et la coalition CGC CFTC FO, elle a eu lieu à scrutin majoritaire, ce qui nous a, de fait, exclus de la dite commission, composée donc maintenant exclusivement d'élus CGC CFTC FO ... encore une belle leçon de démocratie!

Dans ce contexte détestable, que nous reste-t-il ?

Lorsqu'il s'agit de défendre vos intérêts, vos emplois et votre santé au travail, nos armes sont : une grande pugnacité, une analyse syndicale, et une plume acerbe. Nous ne vous avons, ni ne vous servirons jamais la soupe de nos dirigeants et de ceux de Computacenter comme a pu le faire FO dans sa dernière communication; nous posons les questions, parfois anodines, parfois embarrassantes, qui nous permettent d'analyser au travers des réponses la politique sociale de Computacenter. Nous partageons avec vous ces analyses sans aucune langue de bois.

En voici quelques morceaux choisis recueillis lors du CSE du 19 mai 2020:

La question de Solidaires : Nous avons compris que Computacenter s'engageait à ne pas licencier économiquement les salariés de BT Services jusqu'en Juin 2022, et qu'il n'était a priori pas question de fusionner Computacenter et BT Services. Afin de s'assurer qu'il n'y ait pas une vague massive de licenciements en fin de période de "grâce" avant une éventuelle fusion que vous n'envisagez pas maintenant, pouvez-vous vous engager à ne pas fusionner ? si oui jusqu'à quand ?

La réponse de Computacenter : Le rapprochement de structures ça a du sens mais il n'y a pas de fusion prévue, si fusion future on y réfléchira. Il n'y a pas de mobilité d'une structure à l'autre possible pour un même poste, mais il sera possible de postuler dans les 2 structures pour une évolution de carrière.

L'analyse de Solidaires : Computacenter souhaite mutualiser les moyens des 2 structures dans une logique purement comptable, mais préfère isoler BT Services dans une structure indépendante le temps d'en évaluer la rentabilité, elle se réserve le droit de "siphonner" les meilleurs éléments de BT Services par le biais d'évolutions de carrière vers la maison mère, et réfléchira à l'opportunité d'une fusion (ou d'une séparation) lorsque les 22M€ donnés généreusement par BT seront consommés.

La suite de la réponse de Computacenter : Il n'y aura pas de garantie d'emploi pour les salarié(e)s prévus pour passer chez BT France qui souhaiteraient rester chez BT Services, leur place est là où on en a besoin. Pour ceux de BT Services qui ne voudraient pas passer chez Computacenter, c'est leur choix de gérer leur carrière comme ils l'entendent, ce n'est pas à Computacenter de faire des plans pour les gens qui ne veulent pas venir.

L'analyse de Solidaires : Le transfert "volontaire" des salarié(e)s de BT Service vers BT France n'a rien de volontaire, soit ces salarié(e)s acceptent le transfert sans aucune négociation possible vers BT France, soit ils resteront (très peu de temps) dans la filiale de Computacenter, où ils n'auront aucune garantie d'emploi car ils n'y sont pas les bienvenus. Pour les salariés de BT Services qui ne souhaitent pas suivre, qu'ils ne comptent pas sur une rupture conventionnelle individuelle, seule la démission sans indemnité sera acceptée.

La question de Solidaires : De même si vous vous engagez à ne pas licencier économiquement jusqu'en Juin 2022, pouvez-vous vous engager à ne pas revendre une partie des équipes de BT Services ? Si oui jusqu'à quelle date ?

La réponse de Computacenter : Computacenter n'a jamais revendu une activité acquise. ++ L'analyse de Solidaires++ : La réponse est claire, mais reste à vérifier, nous resterons vigilants.

La question de Solidaires : Les salariés de BT Services restent par usage dans la région où ils ont été embauchés, ou dans celle qu'ils ont choisi pour des raisons familiales de rejoindre. Pouvez nous certifier que cet usage perdurera, et qu'il ne sera pas procédé à des mutations non désirées inter-régionales ?

La réponse de Computacenter : Il n'y a pas d'intérêt à chercher des missions ailleurs, mais si il n'y a pas d'activité sur la région dans la durée (quelle durée ?, pas de réponse) pour le collaborateur, Computacenter sera bien obligé de lui chercher une mission de courte ou longue durée ailleurs car c'est une obligation légale de fournir du travail aux salariés.

L'analyse de Solidaires : Attention les salarié(e)s en région qui sont (ou qui seront) en inter-contrat ne sont pas à l'abri d'une délocalisation forcée. Pour les plus ancien(ne)s, nous leur conseillons de bien vérifier la mobilité géographique mentionnée sur leur contrat de travail.

La question de Solidaires : Vous parlez beaucoup de formations, et notamment de formations avec certifications. Comment se déroulent-elles? les salariés sont-ils conviés dans un centre de formation (avec un formateur) ou sont-ils livrés à eux-mêmes en auto-formation ? L'obtention (ou non) de la certification a-t-elle une incidence sur l'emploi du salarié ?

La réponse de Computacenter : Les formations s'effectuent en organisme, en présentiel et en autoformation, tout dépend de ce qui est proposé par le fournisseur. Mieux vaut obtenir la certification, mais ne pas l'avoir n'a pas d'incidence sur sa carrière si le salarié est compétent.

L'analyse de Solidaires : Sachant qu'il n'est pas simple pour certains d'entre nous de "retourner à l'école" après en avoir quitté les bancs depuis de nombreuses années, mieux vaut être compétent(e) dans un domaine où le client n'exige pas de certification. Dans le cas où votre compétence serait mise en doute, ne restez pas seul(e), et venez nous en parler.

La question de Solidaires : Que se cache-t-il derrière votre slogan "Winning Together" ? Qu'est-ce que cela implique dans le quotidien des salariés ? A quoi sont-ils soumis pour adhérer et respecter ces valeurs ?

La réponse de Computacenter : Le DG de Computacenter n'aime pas le mot "soumis", chacun est libre de ses choix de carrière. Il y a un projet d'accueil autour des valeurs (vous serez conviés à un "welcome breakfast»). Les valeurs de Computacenter s'articulent autour du savoir-être, savoir-faire, de la mise en avant de nos clients et de l'organisation, il faut être agile, flexible, tenir ses promesses, il y a ce que l'on fait et ce que l'on ne fait pas. Computacenter prône la méritocratie et le fort engagement du collaborateur. Le non-respect des valeurs vaut une convocation hiérarchique avec recadrage.

L'analyse de Solidaires : Encore une fois, le message est clair : "on se soumet ou on se démet". Nous espérons ne pas avoir à traduire "welcome breakfast" par "petit déjeuner d'endoctrinement". Nous attirons votre attention sur le fait qu'au nom de valeurs, l'employeur ne peut déroger au code du travail, convention collective et accords d'entreprise, ni bien évidemment sur tous les droits civiques. Agilité, flexibilité et fort engagement ne veulent pas dire faire n'importe quoi n'importe quand avec n'importe quels moyens, restons vigilants.

Nous sommes désolés de ne pas pouvoir partager l’optimisme débordant des directions de BT, Computacenter, de leurs actionnaires sans doute et des OS CGC-CFTC-FO de BT Services, car il n'est pas question pour nous de pratiquer la méthode Coué en nous persuadant collectivement que notre avenir est au pays des licornes pailletées que l'on nous présente. Nous pensons qu’un salarié averti, défendu … et pourquoi pas syndiqué … en vaut deux car c'est ensemble avec lucidité et ténacité que nous pourrons faire au mieux !

jeudi 7 mai 2020 16:16

Un pognon de dingue ?

Voici les dernières informations, et l'analyse des équipes CGT et Solidaires concernant la vente de BT Services à Computacenter.

Lire la suite...

mercredi 22 avril 2020 16:09

Tout à 1 euro pendant le confinement !

Notre analyse sur la vente de BT Services à Computacenter pour 1 € symbolique ...

Lire la suite...

jeudi 16 avril 2020 16:04

Communiqué de presse Vente BT Services à Computacenter

Veuillez trouver ci-joint le communiqué de presse envoyé ce jour par Solidaires, BT Services aux rédactions des quotidiens aussi bien nationaux que régionaux...

Lire la suite...

jeudi 9 avril 2020 15:55

Lettre à Madame la ministre du travail

Lettre à Muriel PENICAUD concernant la vente de BT Services pour 1 euro en pleine période de confinement...

Lire la suite...

vendredi 20 mars 2020 15:45

Nous sommes en guerre !

  • En guerre contre ce virus qui peux toucher chacun d'entre nous et aussi nos proches, en guerre contre cette direction qui, si elle n'est pas acculée par un droit d'alerte, ne nous informe pas des mesures prises ou non pour vous protéger et qui refuse d'effectuer une enquête sur ses manquements...

Lire la suite...

vendredi 6 décembre 2019 09:23

Manifestations du 5 Decembre Contre la reforme des retraites

Manifestations du 5 Décembre Contre la réforme des retraites ( galerie photos )

Lire la suite...

lundi 16 septembre 2019 11:26

Cadre modalités 2 : heures supplémentaires désocialisées et défiscalisées.

(Heures d’interventions en astreinte également)

Lire la suite...

jeudi 1 août 2019 11:00

Les news de l'été 2019

La vente, cette Arlésienne Les élections : enfin ! Tout ça pour ça ...

Lire la suite...

jeudi 27 juin 2019 10:07

Le bon timing

Elections et information consultation sur la vente de BT services, quel est pour Solidaires le bon timing ?

Lire la suite...

mercredi 13 février 2019 10:11

Avez-vous suivi la saga des élections à BT Services ?

Au menu :

  • Si vous avez manqué le début
  • La critique de la rédaction
  • Pourquoi la CFDT la CGT et Solidaires soutiennent elles le principe de 2 établissements ?

Lire la suite...

lundi 28 janvier 2019 10:26

De la supresion unilatérale des instances

Notre analyse L'avis de la DIRECCTE

Lire la suite...

jeudi 24 janvier 2019 10:35

Prévention des RPS et Corruption

  • POUR RÉTABLIR LA VÉRITÉ SUR LA CELLULE DE VEILLE ET DE PRÉVENTION DES RPS (Qui s'affiche dans les toilettes).
  • TOUS LES SALARIÉS DE SAINT PRIEST ONT ILS SUIVI ET COMPRIS LA FORMATION "ANTI-CORRUPTION AND BRIBERY" ?

Lire la suite...

vendredi 4 janvier 2019 10:38

Prime Macron ?

  • Tous au TGI
  • Prime Macron

Lire la suite...

vendredi 14 décembre 2018 10:48

Nous avons (temporairement) stoppé la casse !!!

La RCC ( Rupture Conventionnelle Collective ) est Suspendue

Lire la suite...

mardi 4 décembre 2018 12:03

Quels syndicats pour quelles batailles ???

Réflexion syndicale pour faire le bon choix

Lire la suite...

vendredi 16 novembre 2018 12:18

Pour en finir avec les « fake news » sur la RCC

FAQ concernant la RCC ( rupture conventionnelle collective ) à lire absolument !

Lire la suite...

mercredi 26 septembre 2018 12:26

Mais pourquoi rien avance : réponses circonstanciées

De l'immobilisme à l'action syndicale!!!

Lire la suite...

- page 1 de 2